Neutraliser une citerne à mazout : les points essentiels à comprendre

citerne mazout

Figurant parmi les solutions les plus utilisées pour se débarrasser définitivement de sa cuve à carburant, la neutralisation d’une citerne à mazout peut se dérouler de deux options : l’injection de béton pour lester la cuve et l’inertage à la mousse polyuréthane. Mais avant de choisir l’une de ces deux méthodes, d’autres étapes préparatoires doivent être effectuées au préalable telles que la vidange et/ou le nettoyage. C’est la raison pour laquelle il vaut mieux confier cette opération à des professionnels.

Les étapes préliminaires à faire avant de neutraliser une citerne à mazout

Lorsqu’un particulier souhaite changer son système de chauffage, il ne suffit pas de remplacer tout simplement sa chaudière, notamment s’il envisage de remplacer le mazout pour le gaz. Pour ce faire, il doit faire appel à une équipe professionnelle sur https://tanketech.com/afin d’évaluer les différentes opérations à effectuer. En fonction de la situation qui se présente, ces professionnels mettent à la disposition du propriétaire diverses solutions adaptées à ses besoins.

L’objectif de leur intervention est de détecter la technique la plus appropriée pour neutraliser une citerne à mazout, qu’elle soit enterrée ou aérienne. Aussi, il faut prendre note que durant cette opération, les règles sont déterminées au niveau de chaque région, que ce soit à Wallonie, à Bruxelles ou encore en Flandre. Chacune d’entre elles adopte des conditions spécifiques, notamment en termes d’environnement, ce qui risque d’impacter le prix total du devis de neutralisation d’une cuve à mazout.

Enlever sa citerne à mazout, une obligation légale à respecter absolument

Pour avoir une idée, il faut noter que pour la région de Wallonie, par exemple, il n’existe aucune obligation légale au sens strict du terme pour mettre en pièces les cuves de moins de 3 000 litres. Leurs propriétaires ne sont donc pas contraints de se débarrasser de cet appareil définitivement. Malgré cela, il est mieux de prendre les précautions nécessaires afin d’éviter les diverses pollutions. C’est pour cela que les cuves de 3 000 à 25 000 litres doivent être assainies si elles ne servent plus.

Pour cela, les professionnels engagés par le particulier doivent commencer par vider la citerne et la nettoyer par la suite. Au cours de cette phase, le dégazage reste une étape incontournable à ne pas oublier. Cette étape est vraiment très délicate. Des entreprises se sont spécialisées pour présenter des solutions adéquates en termes de neutralisation d’une citerne à mazout. Elles peuvent s’occuper de tous les types de cuves, qu’elles soient grandes ou petites, aériennes ou enterrées, en polyéthylène ou en métal.

Les démarches pour neutraliser la citerne à mazout

Il faut en premier lieu noter que la neutralisation d’une citerne à mazout doit être réalisée par une entreprise agréée. Cette dernière possède suffisamment d’expériences dans ce domaine. Les professionnels chargés de cette neutralisation de cuve à mazout doivent débrancher et retirer les raccordements à la chaudière. Ensuite, la citerne à mazout doit être entièrement vidée. Les bouts visibles au fond devront être aspirés.

Aussi, il faut noter qu’au fil du temps, une partie du mazout produit des résidus. Dans ce contexte, un nettoyage à l’aide de produits chimiques est de mise. Si la cuve est en polyéthylène, le nettoyage se réalise par projection de produits spécifiques.

Enfin, il ne faut pas oublier de demander aux professionnels de fournir un certificat prouvant leur intervention.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *