Les risques liés à l’investissement passif

investissement passif

Plusieurs stratégies vous sont proposées sur le marché financier. A cela, on distingue par exemple le mode d’investissement passif et actif. Cet article va particulièrement se baser sur l’investissement passif et le danger des marchés financiers qui lui sont attribués.

Caractéristiques de l’investissement passif

Si vous êtes arrivé au stade de collecter un maximum d’informations sur l’investissement passif, c’est parce que vous êtes convaincus que c’est la méthode la plus rentable. L’investissement passif est évidemment une stratégie d’investissement. Il consiste à miser sur un long terme et à limiter les frais en achetant et en vendant au minimum. Ce type d’investissement se distingue de l’investissement actif. Il suffit en soi d’investir dans un portefeuille diversifié d’action ou d’obligation en se procurant des fonds négociés en bourse ou FNB.

La gestion passive d’un portefeuille d’actions ne demande qu’un peu de votre temps. Les titres choisis appartiennent en général à des entreprises expérimentées qui ont l’habitude de reverser des dividendes de manière régulière à leurs actionnaires. Ces compagnies ont au fil du temps su démontrer qu’elles étaient capables de résister aux désagréments économiques en sachant adapter leurs politiques aux exigences des clients potentiels. Même les investisseurs les plus prudents les considèrent comme des valeurs assez sures en les ajoutant à leur portefeuille. Ce type d’investissement semble adapté. Suite à cela, il ne vous reste plus qu’à laisser les titres travailler pour vous. Au fil du temps ils vous apporteront du rendement. D’ailleurs vous n’aurez pas à vendre ou à acheter sans arrêt. L’argent généré s’emploie par la suite pour l’achat de nouveaux titres. Cela vous accordera de nouveaux intérêts. Mais attention ! Car comme tout système, celui-ci possède certaines failles.

Le danger des marchés sur l’investissement passif.

Le marché financier auquel s’étend l’investissement passif est très large. Ce type d’investissement est très apprécié, mais certaines questions se posent sur sa pertinence. Effectivement, il s’agit surtout de s’exposer à des titres. Celles-ci sont affichées sur un marché et peuvent ne pas contribuer aux performances souhaitées. La faille liée à ce type d’investissement peut conduire à un risque financier. D’autre part, si le modèle d’évaluation des actifs financiers ne fonctionne pas, alors le portefeuille de marché devient non optimal. Formellement, le MEDAF postule que le bénéfice attendu d’un titre est proportionnel à son niveau de risque systématique.

Aussi, pour intercepter ces risques, certains investisseurs attribuent une partie de leurs mélanges stratégiques aux actions. En pratique ça consiste à repartir un vaste indice d’actions pondéré selon son économie, qui constitue un bon indicateur du portefeuille d’actions théoriques. Cette approche d’investissement passif permet de s’instruire sur la prime de risque à un coût minimal. En somme, il est évident que l’investissement passif dans un large indice de marché est incohérent si vous ne faites qu’attendre un rendement identique pour chaque titre. Il faut aussi supposer que certains titres ont un rendement attendu supérieur à d’autres. Et surtout, vous devez assurer la stabilité financière du marché auquel vous aspirez à intégrer dans l’achat des titres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *