Danger de l’alcool : 6 conseils pour boire avec modération

Danger de l’alcool

Selon le dernier rapport officiel de Santé publique en France, près de 41 000 personnes seraient morts de l’alcool. Même si tout le monde n’en devient pas accro, il importe de souligner les dégâts provoqués par celui-ci. Pour éviter les dérives, découvrez alors 6 conseils pour boire de l’alcool avec modération.

Poser soi-même ses propres limites

Prévenir les dangers liés à l’abus d’alcool doit découler de votre propre volonté. Pour éviter les excès, commencez par vous poser un défi. L’idée ici est d’instaurer vos propres règles. Vous pouvez par exemple vous limiter à boire juste deux fois par semaine. Certaines personnes décident également ne plus boire au-delà de 22 heures. C’est une question de conscientisation. A vous de déterminer vos règles pour boire avec modération.

Savoir alterner les boissons

Comme un dicton le dit si bien « à l’alternance, la santé reconnaissante ». Pour boire avec modération, pensez à alterner alcool et boisson non-alcoolisée. Vous verrez que cela vous aidera à boire moins et parfois à dissiper l’envie de consommer de l’alcool. Pour vous aider dans votre démarche, notez vos consommations dans un petit carnet. De cette manière, vous aurez un aperçu de ce que vous avez consommé pendant la semaine ou le mois.

Prise d’antibiotique comme prétexte

La plupart des consommateurs d’alcool subit une certaine pression fiscale quand ils ne boivent pas. Les questions comme « tu es malade », ou « tu fais la gueule » reviennent souvent. Aussi, pour éviter que cela ne vous arrive, prétextez sur la prise d’antibiotiques. Vous pouvez dire que vous avez des allergies, ce qui vous met sous antihistaminique.

Imposer certaines règles aux ados

Les jeunes sont les principales cibles de l’excès d’alcool. Aussi, interdire systématiquement la consommation d’alcool serait peine perdue. Au contraire, il faudra parler avec des dangers de l’abus d’alcool sans pour autant nier le plaisir de boire. Pour encadrer l’ados, imposez-lui des règles de conduite sur la consommation d’alcool. Vous pouvez limiter le nombre de verres qu’il peut consommer ou les boissons alcoolisés qu’il peut prendre. Si jamais il va au-delà de ses limites, attendez qu’il soit sobre pour en discuter avec lui.

Remplacer le plaisir de boire par le sport

Pour limiter ou se défaire du plaisir excessif de boire, le mieux serait juste de le remplacer. Ici, vous devez essayer de créer d’autres habitudes plus plaisantes. Selon, un psychologue, le sport reste la meilleure alternative pour remplacer l’addiction à l’alcool. Cette activité motive la personne quand celle-ci voit les résultats obtenus par rapport à sa forme physique. D’ailleurs, le sport favorise la régénération de la peau et maintient la personne dans de bonnes conditions physiques. Quand elle s’en rend compte, elle aura alors oublié la consommation d’alcool.

Ne pas hésiter à consulter un spécialiste

La majorité des personnes adduites à l’alcool ont peur ou honte de consulter un médecin. Pourtant, à un certain moment, il va falloir demander une aide extérieur. En recourant à un addictologue, la personne pourra mieux limiter sa consommation d’alcool. D’ailleurs, c’est le spécialiste le mieux placer pour l’aider à mettre en

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *